Équipe de recherche sur les
terrorismes et les extrémismes
Faculté des Sciences Sociales
Département de science politique

Nouvelles

Revenir à la page précédente

Conférence de Fanny Bugnon, Université de Rennes 2, "Femmes terroristes" : que trouble la violence politique des femmes ?

Midi de science politique

Le Département de science politique, le Centre d'analyse des politiques publiques, le Groupe de recherche en communication politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et l'APEUL vous invitent à assister à la conférence de Fanny Bugnon, maîtresse de conférences en histoire/études sur le genre à l'Université Rennes 2.

La conférence s'intitule : "Femmes terroristes" : que trouble la violence politique des femmes ?

“Un terroriste sur deux est une femme” s’inquiète-t-on dans les années 1970 et 1980. Synonyme de réactivation de la violence politique dans les démocraties occidentales, cette période signe la résurgence des actes violents et collectifs motivés par des raisons politiques avec la présence remarquable et remarquée de femmes. Surnommées par les médias les “amazones de la terreur”, les militantes d’organisations révolutionnaires armées comme la Fraction armée rouge (RAF) en Allemagne ou Action directe en France apparaissent comme une énigme sociale. Confrontées à une hypertrophie du regard et à une mise en abîme où histoire et mythes se rencontrent, dans une période marquée par la deuxième vague féministe, elles apparaissent comme des symboles d’un désordre social et sexué, éclairant ainsi la construction contemporaine et sexuée du militantisme violent.

Fanny Bugnon est maîtresse de conférences en histoire/études sur le genre à l’Université Rennes 2. Spécialiste de l’histoire des femmes et du genre, elle travaille sur l’engagement politique des femmes et ses déclinaisons en marge de la légalité : femmes élues avant l’obtention de la citoyenneté politique en France et militantes d’organisations révolutionnaires armées de l’après 68. Elle s'intéresse également aux imaginaires sociaux autour du crime et de l'enfermement. Les « Amazones de la terreur ». Essai sur la violence politique des femmes, de la Fraction armée rouge à Action directe (Payot, 2015) est tiré de sa thèse.

Un léger lunch sera servi.

Bienvenue à toutes et à tous !

Date et heure
Jeudi 8 septembre 2016 de 11 h 45 à 13 h

Lieu
DKN-3470